Village des Athlètes - Le secteur des Villas et des Belvédères

Le groupement Nexity, Eiffage Immobilier, CDC Habitat, EDF et le Groupe Groupama donne vie au secteur E du Village des Athlètes et para-athlètes situé à Saint-Ouen-sur-Seine. Entièrement imaginé pour s’intégrer parfaitement à la ville et à l’ensemble du territoire de Plaine Commune, ce quartier accueillera à l’été 2024 un peu plus de 2 500 athlètes. « Après avoir appartenu au Monde », le village reviendra aux audoniens et deviendra un quartier qui prolonge l’histoire de Saint-Ouen et de Plaine Commune à travers les jardins maraîchers ou l’artisanat des Puces.


 

Le quartier a été conçu avec une double priorité ; une programmation mixte avec environ 58 000 m2 de surface de plancher pour 527 logements (accession libre, logements locatifs et logements sociaux), un immeuble de bureaux, une crèche et des locaux d’activités ciblés vers l’artisanat, le numérique, le design, la jeunesse et la transmission du savoir-faire ou encore l’entrepreneuriat avec l’ADIE, et des commerces ciblés vers des services de proximité et de restauration, tout en ayant une haute performance environnementale, preuve du savoir-faire français en matière de ville durable.

 

En charge de la réalisation du chantier, Eiffage Construction fédère plus de 50 entreprises françaises impliquées dans une démarche bas carbone et réparties sur l’ensemble du territoire national. Il propose un mode constructif économe mixant bois et béton bas carbone, permettant de réduire de 50 % l’empreinte carbone du projet par rapport aux Jeux de Londres. 80 % du bois structurel du projet est issu des forêts françaises : l'Étiquette Bois Eiffage –un outil de traçabilité développé par les équipes du Groupe– permet une traçabilité des origines et une transparence des moyens utilisés, aussi bien pour l’approvisionnement que pour le sciage et la transformation du bois avec le concours d’entreprises leaders dans ce secteur. Un pilotage énergétique intelligent est mis en place par le Groupe EDF visant à compenser la consommation d’énergie des bâtiments à hauteur d’environ 20 % des besoins générés par le quartier par l’intermédiaire d’une production locale d’électricité photovoltaïque en toiture. En complément, une innovation sur le bâtiment tertiaire du secteur permettra de limiter les émissions de CO2 par l’intégration des batteries des véhicules comme source d’électricité pour lisser les pointes de consommation.

 

La végétation y tiendra une place essentielle, avec notamment 20 % de pleine terre plantée et des toitures largement végétalisées, pour lutter contre les îlots de chaleur urbains et anticiper les évolutions climatiques. Du sol aux toitures, un paysage intégrant des essences locales se décline en plusieurs ambiances : pépinière de plantes sauvages, jardins maraîchers traditionnels de Saint-Ouen, prairie sauvage mais aussi paysage vertical bénéficiant de larges balcons et terrasses accessibles. Par ces dispositifs, le label Biodivercity Construction sera atteint sur l‘ensemble du programme.

 

Les sept agences d’architecture, CoBe, KOZ, Atelier Georges, SOA, Barrault-Pressacco, Lambert-Lénack et DREAM ont conçu un projet qui respecte et sublime le plan guide du village établi par l’agence Dominique Perrault en proposant des architectures singulières, mais aussi spectaculaires.

Les Jeux laisseront une empreinte : plus de lieux conviviaux et partagés pour rencontrer son voisin, une attention particulière apportée à l’accessibilité universelle en prenant en compte tous les types de handicaps et plus de possibilités de se dépenser grâce au déploiement du design actif dans les communs ou sur le terrain de basket positionné en haut de l’immeuble de bureaux. Cette empreinte positive sera pérenne ; chaque lieu ayant été conçu pour avoir plusieurs vies et garantir l’évolution des usages, des sous-sols aux logements.

Dès 2025, le Village nous fera rêver : la vie en 2050 y sera douce.

 

©SOLIDEO/Nexity/Eiffage Immobilier/CDC Habitat/EDF/Groupama - Tous droits réservés